Image Hephaistos | Dieu antique – Hephaistos

Hephaistos | Dieu antique – Hephaistos

Hephaistos | Dieu antique – Hephaistos

Balancé du haut du domaine des dieux par Héré qui le trouvait disgracieux, Hephaistos (Visitez la page Dieu-antique de Hephaistos) a été recueilli dans la mer par une néréide, Thétis, et une océanide, Eurynomé. Il a été reconduit par la force sur le mont Olympe par Dyonisos. Le dieu de la vigne l’avait pour cela saoûlé. Une autre légende relate que Zeus l’a banni du domaine des dieux. Le nourrisson a atterri sur l’île de Lemnos, où il fut recueilli par des habitants.

Un forgeron extraordinaire

Hephaistos a entre autres façonné le palais d'Aphrodite, le trône de Zeus et les flèches d’Apollon. Cet artisan de génie a découvert l'art du fer, du cuivre et de l’or. Les épopées lui prêtent de nombreuses oeuvres et notamment la majeure partie des objets magiques. Hephaistos est raconté comme un forgeron extraordinaire, fabriquant des palais, des bijoux ou des trônes pour les principales figures du domaine des dieux.

Dans "L’Iliade", Hephaistos fut l’époux de l’une des Charites, déesses qui personnifient la vie. Dans "L’Odyssée", il était le mari d’Aphrodite. La tradition explique que le dieu du feu aurait essayé de violer Athénée, et sa semence rejetée sur le sol par la déesse de la sagesse serait à l'origine de la naissance d'Érichthonios, roi légendaire d’Athènes. Pour ce motif, les Athéniens sont quelquefois appelés « les enfants d’Hephaïstos ».

D'Athènes en Sicile, le culte d'Hephaistos

Malgré le rôle du travail du feu dans les civilisations antiques, Hephaistos n'est que rarement évoqué. Dans la ville de ce dieu, qui resta habitée jusqu’au VIe siècle avant JC, un feu nouveau était allumé chaque année pour être distribué aux artisans. Un temple sur la butte du Koronos Agoraioset deux autels constituent les 3 lieux de dévotion consacrés au dieu du feu dans la capitale grecque. L'île de Sicile commémore Hephaistos. Des miracles lui sont attribués.

Quand Prométhée chercha à dérober le feu pour le donner aux humains, c’est Hephaistos qui l'aurait attaché à une montagne. Le dieu du feu s'est battu avec la coalition des Achéens, composée des rois réunis devant la ville pendant la Guerre de Troie. Lorsque le dieu suprême était victime d'une atroce douleur à la tête, Hephaistos coupa son crâne en deux pour le soulager, ce qui fit jaillir Athéna.

Hephaistos est représenté avec sa béquille sur le Parthénon, sur l’Acropole. Homère l'appelait par exemple "L'illustre Boiteux". Tout comme l’enclume et le marteau, une béquille fait partie des objets attribués à ce dieu. Différentes explications sont données par les mythographes sur l’origine de l’infirmité d’Hephaistos : l’intoxication à l’arsenic ou les hideux démons chtoniens.

Articles